Santorin

by Diane

Pays :
Grèce

Devise:
Euro

Meilleur saison:
Avril à Novembre

Formalités :
Carte d’identité

Que faire à Santorin ?

Aaah Santorin, ces paysages sont tellement photographiés (trop ?) que l’on a tous déjà vu une image de cet endroit. Située au sud des Cyclades cette île volcanique a une identité unique. Ces villages aux maisons blanches si typiques accrochés à la caldeira sont en effet incroyables. Mais il n’y a pas que ça à Santorin, on vient aussi pour son volcan, sa gastronomie, son vin, ses plages, ses sites archéologiques… L’île a en effet beaucoup à offrir.

Mais malgré tout ces atouts on peut se poser la question si Santorin n’est pas une destination bouffée par le tourisme ? Nous étions un peu craintif sur le sujet car une surpopulation touristique peut vite gâcher un lieu et un voyage. En partant en Septembre, nous avions bon espoir de ne pas avoir trop de monde. Verdict ? Au final il y avait des touristes mais ce n’était pas la cohue. Un peu de monde à Oia pour le coucher du soleil mais rien d’insurmontable ! Septembre est donc une période plutôt bonne pour venir : températures estivales et fréquentation touristique modérée.

Bon à savoir

Malheureusement l’eau n’est pas potable sur l’île. C’est bien dommage de devoir acheter des bouteilles en plastiques mais vous n’aurez sûrement pas le choix.
Mais ne boire que de la bière ne serait pas forcément judicieux 🙂


Santorin bucket list

Assister à un coucher de soleil à Oia

Déambuler dans Fira

Marcher de Fira à Oia

Naviguer en direction du volcan

Déguster du vin de Santorin

Se rendre sur la red beach

Prendre un repas/ verre avec vue sur la caldeira


Quand partir à Santorin ?

Comme pour le reste des Cyclades la meilleur période pour la visiter se situe d’Avril à Novembre.
En Septembre nous avons apprécié l’île, il y a avait du monde mais ça restait très supportable. Par contre je n’ose pas imaginer la pagaille au moment du coucher de soleil à Oia pendant la période de Juillet Août… L’île étant très touristique c’est une période à éviter si l’on peut.


Combien de temps rester à Santorin ?

Nous y avons passé 4 jours en tout, et nous avons eu le temps de bien visiter l’île. Nous avons trouvé que c’était une bonne durée.
Au minimum il faut 2 jours complets, on peut ainsi faire les immanquables : Fira, Oia et une excursion sur le volcan.
En 7 jours on peut visiter l’île dans son ensemble à son rythme et faire un peu de farniente sur les plages.


Comment se rendre à Santorin ?

Santorin dispose de 2 moyens d’accès : la mer ou les airs.
L’aéroport de Santorin est situé sur la côte est de l’île près de la ville de Kamari.
Nous sommes venus depuis Toulouse avec la compagnie Volotea. Comptez 3h30 de vol (vol direct) et environ 240€ par personne (il y a moyen de l’avoir bien moins cher pour la même période).
Le port vous permet aussi d’arriver à Santorin, depuis Athènes ou une autre île. Santorin étant au sud des Cyclades, il faut compter environ 5 heures de trajets avec les ferries les plus rapides depuis le port du Pyrée (Athènes).
Pour réserver un ferry vous pouvez utiliser ce site : direct ferries.

Partir de Santorin en ferry, un joyeux bordel !
Ne pas confondre le vieux port : celui situé en bas des escaliers de Fira, avec le nouveau port, situé à 20 minutes de voiture de Fira, c’est celui-ci où accostent les ferries. Arrivez en avance, les bouchons sont apparemment monnaie courante sur l’unique route qui permet d’y accéder.
On vous enverra à la Gate 4 pour prendre votre ferry. Il s’agit du bâtiment situé tout au fond de la route du port. Vous vous rendrez vite compte qu’il n’y a qu’une seule gate. Pourquoi se nomme t’elle la 4 ? Mystère ! Le bâtiment comporte un café, des toilettes et de nombreux sièges pour patienter. La porte pour accéder au quai d’embarquement se situe tout au fond de la salle. Le problème c’est qu’il n’y a aucun écran d’affichage concernant les ferries ni d’indications sonores… Donc tout le monde s’entasse dans cette salle avec ses grosses valises sans savoir quel ferry va partir en premier… Je vous laisse imaginer le bordel une fois que la salle est entièrement bondée quand un employé crie au fond de la salle le nom du navire qui va arriver pour que les personnes concernées accèdent à la porte d’embarquement… Soyez bien attentif, on a vu des gens se rendre compte qu’ils n’allaient pas prendre le bon ferry juste au moment de grimper dedans !
C’est très étonnant qu’un endroit accueillant un tel flux de touristes soit si mal organisé.


A voir, à faire à Santorin

Fira

Capitale de l’île Fira est le village le plus animé de l’île. C’est un beau village typique avec une belle vue sur la Caldeira.
Incontournable lors de votre visite à Santorin, c’est un endroit qui vaut le coup d’oeil. Il fait bon se promener et se perdre dans les ruelles où la magie opère lorsque au détour d’une rue, on tombe sur une chapelle ou la vue incroyable de la caldeira. Grands choix de boutiques et restaurants (tout ne fait pas forcément très qualitatif…).
C’est aussi un bel endroit pour le coucher de soleil avec vue sur le volcan et la caldeira, mais je trouve que ça ne vaut pas celui d’Oia.

En bas de la ville le vieux port accueil les bateaux pour les excursions à la journée. Pour le rejoindre on peut soit prendre les LONGS escaliers, parfait pour éliminer la moussaka de la veille… Ou bien prendre le téléphérique (6€ le trajet).
Nous avons fait la descente à pied, ça se fait très bien et cela nous a évité la file d’attente au téléphérique, qui peut se révéler vraiment longue à cause des passagers qui rejoignent leurs paquebots. Et au retour nous avons pris le téléphérique car la montée en plein soleil avec la chaleur ne nous tentait pas vraiment.
L’option à ne pas prendre : les pauvres ânes qui passent la journée à faire le trajet dans la chaleur. Epargnez leur dos et préférez muscler votre fessier, vous ne vous en porterez que mieux ! 😉


Oia

Mon coup de coeur du séjour, c’est l’endroit à ne pas manquer. C’est LA carte postale des Cyclades ! Un village vraiment magnifique avec ses maisons blanches, ses moulins, ses églises aux toits bleus et sa vue magnifique sur la mer… Bref c’est idyllique.
Il y a quelque chose d’assez “Disneyland” à Oia : c’est un peu trop beau pour être vrai! Le village est en effet un ensemble d’hôtels avec piscine privative, de restaurants et boutiques en tout genre. On ne ressent pas de “vie authentique”, c’est peuplé de touristes. Mais à cause ou grâce à ça, l’endroit est particulièrement bien préservé ! Et cela reste vraiment très agréable à visiter.

Beaucoup de touristes viennent au moment du coucher de soleil, qui est réputé comme l’un des plus beau au monde. Il est en effet très beau. Victime de son succès l’endroit est pris d’assaut à ce moment là. Même en Septembre, il y a encore du monde mais rassurez vous on peut quand même trouver une place et se balader pour admirer le spectacle.
2 possibilités s’offre à vous : venir tôt et ne pas lâcher votre spot pour le coucher de soleil ou venir juste avant le coucher de soleil et aller là où il reste de la place. Nous avons choisi la deuxième option et avons admiré les derniers rayons du soleil depuis l’escalier menant au port, l’endroit est bien plus calme et pourtant la vue est toute aussi belle.

La folie du coucher de soleil, imaginez ce que ce doit être en plein été :O

Comment venir à Oia ?
Pour venir à Oia vous pouvez prendre le bus depuis Fira, venir en taxi ou bien louer votre propre véhicule.
En scooter comptez 25 minutes.
Nous sommes venus une fois en scooter et une fois en voiture et n’avons pas eu de soucis pour nous garer. Nous avons été du côté du départ du bus pour stationner, c’est un bon emplacement proche du centre de Oia.

Randonnée de Fira à Oia

Distance :
10 km

Durée :
3h00 / 3h30

Paysage :
Mer & Eglises

A emporter :
Eau + baskets

Nous avions souvent vu sur les guides ou blogs cette randonnée. Comme nous aimons la marche nous avons décidé de la faire et n’avons pas regretté. C’est en effet un itinéraire agréable qui longe la caldeira et offre de belles vues sur la mer et les falaises. Le trajet fait 10 km, il est plutôt facile et bien indiqué.

Ce qu’il faut prévoir :

  • des baskets : certaines descentes ou montées sont dans des cailloux
  • de l’eau : il y a très peu d’ombre et il n’y a pas de point de ravitaillement (sauf une cabane en bord de route vers les 3/4 de la randonnée)


Le sentier démarre d’abord dans les ruelles de Fira, traverse le beau village d’Imerovigli, les hôtels de luxes et longe ensuite la caldeira jusqu’à Oia. Ponctué d’églises et de panoramas splendides, c’est un beau moyen de découvrir Santorin. Curieusement on se sent vite seul sur cet itinéraire, une fois passé le village d’Imerovigli il n’y a plus personne, ce qui est assez agréable après l’effervescence de Fira.
En partant vers 16h30 de Fira nous sommes arrivés pour le coucher du soleil à Oia, une récompense bien mérité après cette marche. Comptez environ 3h.

Excursion sur le volcan

Santorin est une île volcanique, l’île actuelle est le bord de la caldeira d’un super volcan qui s’est effondré. Lorsque l’on se trouve sur le bord de la caldeira, à Fira ou Oia par exemple, on aperçoit une île au milieu du demi cercle que forme Santorin : Nea Kameni, c’est l’île volcanique actuelle. Difficile de deviner qu’il s’agit d’un volcan car lorsqu’on dit volcan, on pense plutôt à une montagne conique de grande envergure comme l’Etna, le Vésuve… Et bien ici pas du tout, le point culminant est à 150m ! Mais on imagine la violence et la puissance de l’éruption qui a pu faire effondrer cette immense Caldeira que forme l’île de Santorin .

Des excursions sur le volcan sont possibles. Le volcan en lui même n’est pas très impressionnant quand on en a vu d’autres mais la visite reste intéressante et la vue sur Santorin est sympa. Plusieurs formules existent pour les excursions :
– visite du volcan et baignade dans les sources d’eau chaude
– visite du volcan, baignade dans les sources d’eau chaude et visite de Thirasia
– croisière dans la caldeira à la journée
– les options précédentes + dîner croisière pour le coucher de soleil
… bref tout un tas d’options s’offre à vous!


Pour notre part nous avons opté pour la première solution car nous voulions surtout voir le volcan. Nous avons réservé notre excursion directement sur place, la veille, dans une agence à Fira (juste au dessus de notre hôtel, après le restaurant To Honaki). Cela nous a coûté 20 € par personne. Un bon prix comparé à ce que nous avions pu voir sur internet avant de partir. La durée de l’excursion est de 3 heures.

Les +

Belles vues sur Santorin
Le plaisir de naviguer un peu
Le site du volcan
La pause baignade

les –

La foule sur le volcan

Déroulement de l’excursion:

Prix :
20 € / pers

Durée :
3h00

Activités :
Marche + Baignade

Nombre d’arret :
2 : volcan / sources chaudes

  • départ du vieux port (celui en bas des escaliers de Fira) à 11h
  • départ du bateau direction l’île de Nea Kameni, belle vue sur les falaises de la caldeira. La traversée dure 20 minutes
  • arrivée sur l’île de Nea Kameni. Le guide du bateau descend avec nous pour donner des explications. Nous avons décidé de partir de notre côté pour être un peu plus tranquille. Nous avions 1 heure pour visiter l’île. Impossible de se perdre, ici c’est l’autoroute des touristes ! C’est presque soûlant surtout avec la chaleur. Mais le paysage reste intéressant : des amas de pierres volcanique noir ou rouge de toutes tailles et à l’arrivée du sentier le cratère avec ses quelques fumerolles et sa belle vue sur l’ensemble de l’île de Santorin et de Thirasia.
  • Départ pour les sources d’eau chaude se situant sur une petite île derrière l’île de Nea Kameni. La traversée est courte environ 10 minutes.
  • Arrivée aux sources d’eau chaude, arrêt de 30 minutes. On saute du bateau directement dans la mer et on nage jusqu’à la côte, les sources sont situées sous une petite chapelle. Impossible de les louper l’eau est jaune à l’endroit des sources (éviter les maillots blanc ou clair la “boue” tache). Un petit arrêt sympa qui délasse après la foule et la chaleur du volcan.
  • Retour au port de Fira à 13h (il est possible d’acheter des snacks et boissons sur le bateau)

Ce qu’il faut prévoir :

  • des baskets
  • de l’eau
  • un en cas
  • maillot de bain
  • serviette
  • crème solaire
  • 2,50 € par personne pour l’entrée sur Nea Kameni


Dégustation de vin

Une spécialité de Santorin c’est le vin ! Avec son terroire volcanique et son air marin c’est un lieu unique pour faire du vin. L’île a en effet de nombreuses vignes dont plusieurs cépages uniques comme l’assyrtiko. A cause des conditions climatiques, le vent notamment, les vignes ne sont pas cultivées comme en France. Elles sont laissées au sol comme des plantes rampantes. D’ailleurs au début nous n’avions pas compris que c’était des vignes, c’est assez surprenant !
Le Vinsanto est sans doute le plus connu, c’est un vin liquoreux d’apéritif. Mais l’île produit aussi des vins blanc ainsi que des vins rouges. Comme partout dans le monde il y a des bons et des moins bons vins. Durant notre séjour, on en a bu des vraiment bof mais aussi d’autres vraiment délicieux. J’ai aussi un gros doute sur le fait que tous les vins servis aux restaurants viennent de Santorin. On nous a toujours dit “vin local” au restaurant mais quand on voit la taille de l’île et le nombre de restaurants et de touristes… le doute m’habite…


L’oenotourisme étant devenu un vrai business vous aurez l’embarras du choix pour aller déguster du vin, de nombreuses caves proposent en effet des dégustations. Nous n’avons pas visité de vignoble mais avons était faire une dégustation à Santo Wines. On vient ici pour les dégustations de vin mais aussi pour la vue ! On est venu pour le coucher du soleil pour faire une dégustation. Au niveau du prix nous avons pris un plateau de 10 verres de vin, dont du Vinsanto, pour 30 euros. Nous n’avions pas réservé mais si l’on souhaite une table contre la vitre ou que l’on est plus de 2, je pense qu’il vaut mieux le faire. C’était une très bonne expérience.
Mais l’endroit où nous avons bu le meilleur vin est de loin l’Oia Vineyart ! Un petit bar à vin dans les ruelles d’Oia.

Le sud de l’île

Le site archéologique d’Akrotiri

Prix
12 €

Horaires
8h00-20h00

Akrotiri a connu le même sort que la ville de Pompéi en Italie, elle a été enterré par les cendres lors d’une éruption volcanique. Cette éruption est datée aux alentours de -1500 avant JC. La ville n’a été découverte par les archéologues que lors de fouilles dans les années 1960. Aujourd’hui, on peut visiter les ruines de la ville.
Le site archéologique est plutôt bien indiqué sur la route, on arrive a un immense parking… payant bien sûr, 5 € pour une voiture.

Bon a savoir : vous n’êtes pas obligé de vous garer sur ce parking payant! Les places sont rares mais en allant vers red beach il y a des places gratuites.

Le site coûte 12 € par personne. Nous avons été un peu étonné du prix (surtout après avoir payé le parking juste avant), mais bon pour que les fouilles continues et l’entretien du site on c’est dit que c’était surement normal.
Le site est couvert par une structure métallique et en bois afin de protéger les ruines. C’est un ensemble assez vaste, on peut se balader dans les rues de l’ancienne cité, quelques restes de jarres sont visibles. On peut voir les archéologues en plein travail de recherche. Nous y sommes restés environ 1h.
C’est un site assez intéressant par son histoire mais nous avons été globalement déçu car nous pensions voir les objets et fresques de cette ville. Les fresques sont dans d’autres musée à Athènes et Fira, dommage.

Red Beach

Situé tout prés du site d’Akrotiri, la plage de Red Beach est comme son nom l’indique rouge. Elle doit sa couleur aux falaises rouges qui l’entoure. Un sentier mène à la plage en passant à travers un éboulis de roches rouges.
Si vous êtes garés au parking du site d’Akrotiri, allez y à pied !
La plage est assez petite et mieux vaut y aller tôt pour en profiter. Nous n’y sommes pas restés longtemps car il y avait pas mal de monde et qu’il faisait vraiment chaud mais piquer une tête était bien agréable. On vient plutôt sur cette plage pour admirer les falaises rouges plutôt que pour se baigner car dans l’eau de gros cailloux ne rendent pas la baignade forcément très facile. La plage est équipé d’une petit snack si vous avez besoin d’acheter de l’eau ou de quoi grignoter.

L’est de l’île

Kamari

Kamari est une station balnéaire situé du côté est de l’île, juste en dessous de l’aéroport. Nous avions choisi notre hôtel pour la deuxième partie de notre séjour sur Santorin dans cette ville, malheureusement notre hôtel n’était pas si bien et on entendait vraiment beaucoup les avions.
L’endroit est pourtant assez beau, situé au dessous d’un grand rocher qui plonge dans l’eau d’un bleu profond. On aperçoit au loin l’île d’Anafi, il y règne un doux goût de farniente.
L’endroit est assez touristique (mais en septembre très calme) : la longue plage de galets noirs est remplie de chaises longues et le sentiers qui borde la plage alterne beaux restaurants et hôtels. D’ailleurs il y a un très bon choix de restaurant, la plupart ont vue sur la mer et ont de belles terrasses.
A noter que la plage de Kamari est en galet et la mer est remplie de gros cailloux glissants, donc pas si top pour s’y baigner.

Perissa

Perissa est la station balnéaire situé de l’autre côté du gros rocher par rapport à Kamari.
Le paysage est en gros le même que Kamari mais avec le bruit des avions en moins, moins de monde, plus de plage « vierge » (sans transats). Il y a une très belle église au bout de la plage. Nous avons bien aimé cette endroit, parfait pour un après midi-plage ! Attention au sable noir qui brûle les pieds !

Se déplacer à Santorin

Pour se déplacer sur l’île de Santorin différents choix s’offre à vous : le bus, les taxis ou la locations de véhicules. L’état des routes est bons. Attention aux embouteillages sur la route menant au port.

Le bus : il y a de nombreux bus à Santorin, malheureusement nous n’avons jamais pu l’utiliser : trop bondé à Oia et la station près de laquelle nous étions à Fira n’était plus en service… Apparement c’est très pratique mais on ne pourra pas vous en dire plus 🙂

Location de véhicule :
Location voiture 2 jours:
100 €
Nous avons loué une voiture à Kamari pour 2 jours, avec l’option pour rendre la voiture à l’aéroport. Comme ça nous étions indépendant jusqu’au bout. Nous avons pris l’agence de location Motor Inn. Accueil très pro et aucun soucis à signaler sur le véhicule. Plus cher que d’autre loueur mais au moins ici il n’y a pas d’arnaque.
Adresse : kamari beach, Kamari 847 00, Grèce
Location scooter 24h : 26 €
Nous avons loué un scooter à Fira à l’agence Santo Moto. Ils ont été très arrangeant et pro. Le scooter était bien et les tarifs sont normaux. Un peu plus haut dans la rue on nous a demandé le double pour un scooter…
Adresse : 25is Martiou, Thira 847 00, Grèce

Quelques idées de prix sur les transferts et trajet en taxi :
Taxi Oia -> Fira : 20 € (le taxi en demandait 30 à la base ce qui nous semblait vraiment trop cher)
Transfert de l’aéroport à Fira : 20 € (pour 2) pour un transfert collectif (6 personnes dans une sorte de minibus)
Transfert du Port à Kamari : 30 € (pour 2) pour un transfert collectif (nous étions 4 personnes au total)

Bon à savoir

En Grèce, il faut un permis moto pour conduire un scooter. Si vous avez juste le permis de voiture il ne vous sera pas possible de louer un scooter. La location d’un quad reste possible.


Dormir à Santorin

A Santorin les hôtels ne manquent pas ! Il y a toutes les catégories d’hébergements mais il faut savoir que l’île est plus chère que les autres Cyclades. Vous pourrez vous loger dans toutes les parties de l’île mais les hôtels sont plus chers du côté de Fira et Oia. Nous avons dormi à 2 endroits différents : à Fira et à Kamari.

Fira est parfaite pour séjourner. Vous êtes en plein coeur des attractions et l’ambiance est vraiment sympa.
Il y a un grand choix d’hébergement à Fira. Globalement les prix dans le coin sont assez cher.
Nous avons séjourné dans l’hôtel Sofia. Idéalement situé : près de l’église St. Gerasimos, sur le chemin de randonnée pour Oia, dans une petite ruelle avec des restaurants et des boutiques. Mais tout en étant au calme. L’hôtel dispose aussi d’une piscine, parfait pour se rafraichir après une excursion. Le seul bémol c’est le matelas que nous avons trouvé un peu mou.

A Kamari, il y a un large choix d’hébergement. Bien moins cher que Fira ou Oia. Nous avions pris un hôtel en bord de plage qui semblait vraiment bien. Malheureusement nous avons eu plusieurs désagrément dans cet hôtel donc nous ne le recommanderons pas sur notre site. La proximité avec l’aéroport peut être un problème en fonction de l’insonorisation de votre chambre… Sinon c’est un bel endroit pour se reposer.

Bon à savoir

Le papier toilette ne se jette pas dans la cuvette ! Et non ! Vous devez le déposer dans la poubelle à côté des toilettes. Sinon vous risquez de tout boucher ! :O


Manger à Santorin

Fira
Galini

Situé à Fira, le Galini est une petite perle comme on les aime ! Sur les conseils de notre hôtel nous sommes venus prendre un petit déjeuner. La terrasse offre une vue splendide. Les formules petit déjeuner sont délicieuses ! Pour 2 petits déjeuner nous en avons eu pour 37 euros. Certes c’est cher mais pour se faire plaisir c’est top ! C’est tellement bon qu’on y est retourné pour le déjeuner. Une belle adresse qu’on recommande.

To Honaki

Situé à Fira, ce fish and chips est parfait pour la pause déjeuner. Le service est très sympa et les prix très correctes ! Nous avons déjeuné pour moins de 20 euros à deux.

Oia
Diner à Oia Vineyart, notre meilleur dégustation de vin à Santorin.
Oia Vineyart

Situé à Oia le restaurant Oia Vineyart est une vrai perle ! Il permet de découvrir les vins de Santorin et la gastronomie grecque. C’est ici que nous avons dégusté les meilleurs vins de Santorin. En effet, les serveurs sont d’excellents conseils pour goûter les vins. Des dégustations de vins sont possibles. Les plats étaient vraiment bons et changent des plats traditionnels qu’on peu trouver dans la plupart des autres restaurants. Comptez environ 60 euros pour 2. C’est un restaurant qu’on recommande +++

Kamari
Mesogaia Delicatessen

Situé à Kamari cette épicerie fine dispose d’une jolie terrasse sur la promenade avec vue sur la mer. Très bon endroit pour prendre un verre et écouter les explications des sommeliers. Possibilité de prendre des planches pour grignoter ou dîner.

Elias Grill – Souvlaki & Gyros

Le Gyros est une spécialité grecque que l’on retrouve partout. C’est comme un kebab mais version grecque. A Elias grill les portions sont délicieuses et ENORMES ! Une portions suffit largement pour 2. Le service est super sympa et les prix super attractifs (si mes souvenirs sont bons 8,50 la portion). On nous a même offert une petite glace en dessert ! Bref nous le recommandons vivement !
Situé juste à côté du mini-golf et du parking près de la plage de Kamari.

Bon à savoir

L’eau et le pain sont payants dans les restaurants en Grèce. En général ce n’est pas bien cher. N’oubliez pas de goûter le pain pita ! On a remarqué que contrairement à Athènes, ici si on ne demande pas de l’eau et bien on ne vous en sert pas. Donc penser à demander 😉


Que ramener de Santorin ?

Du vin
Comme vous l’avez vu plus haut dans l’article le vin est un produit local réputé. Si vous avez une valise en soute ça fait un beau souvenir. N’attendez pas d’être à l’aéroport pour en acheter, il n’y aucune boutique.

Un bijou en pierre de lave
A Oia, nous avons trouvé cette boutique : Athens protasis (Nomikou Street). Elle propose des bijoux en différentes pierres dont la pierre de lave. Un souvenir original à ramener d’une île volcanique ! Il y a aussi de nombreux autres types de pierre joliment assorti en bracelet ou collier. Il y a aussi des boutiques de cette marque à Fira. La marque est Grecque et les bijoux sont fabriqués à Athènes.

Envie de poursuivre votre voyage ?

Continuez votre voyage en vous rendant à Ios, une île des Cyclades située tout près de Santorin !
Ou bien partez en direction d’Athènes, une ville inoubliable !

Enregistrez cet article sur pinterest

Découvrez aussi

Leave a Comment